Grève à Angers : Mairie, CCAS et Angers Loire Métropole, les agents se mobilisent

Un important mouvement de grève est en cours pour les agents de la Mairie et du CCAS d’Angers, et d’Angers Loire Métropole.

À l’origine de ce mouvement, des départ en retraite non remplacés, une difficulté à recruter dans de nombreux services, et une externalisation vers le privé de plus en plus de missions… Mais pas d’augmentation de primes, pas d’amélioration des déroulements de carrières, voire des blocages pour certains (comme les ASVP).

Dès le lundi 21 novembre2022, nous étions près de 150 agents à investir le hall de la Mairie, pour porter à la connaissance du Maire-Président les revendications.

Jeudi 24 novembre 2022, une étape supplémentaire était franchie, puisque ce sont plus de 200 agents venant de différents services qui se sont réunis sur le parvis de la Mairie.

Lundi 28 novembre 2022 le mouvement se durci avec plus de 200 agents de toutes les directions qui ont bloqué le tramway pendant une demi-heure. A l’issue de ce rassemblement, les forces de l’ordre ont utilisé du gaz lacrymo pour disperser les agents. C’est inadmissible !!!

A 17h45, 80 agents se sont rassemblés devant l’entrée du conseil municipal pour interpeller les élus.

Préalablement, nous avons, enfin, été reçus à 17h par le Maire-Président qui a fixé une rencontre le 15 décembre 2022 à 14h30, pour ouvrir une négociation ? ou juste une concertation ?

Nous avons rappelés à Monsieur le Maire-Président les revendications portées par l’intersyndicale (CFDT, CGT, FO, CFTC et Sud), à savoir :

– L’augmentation du régime indemnitaire de 150 euros (IFSE).

– Un réel 13ème mois.

– L’arrêt des suppressions de postes.

– L’arrêt des externalisations.

– L’augmentation de la valeur du chèque déjeuner et une meilleure participation de l’employeur.

Nous continuons à appeler les agents à se rassembler devant la Mairie, les lundi et jeudi entre 11h45 et 13h45.

Nous savons que ce mouvement est observé par des collègues d’autres collectivités, qui demandent aussi une amélioration de leur pouvoir d’achat, via le régime indemnitaire, l’attribution de chèque déjeuner, ou la participation aux contrats de mutuelle et prévoyance…