Retraite progressive : un nouveau droit !

Le nouveau droit va permettre à des personnels fatigués par leur métier de pouvoir cumuler temps partiel et retraite. C’est différent de l’ancien droit à la cessation progressive d’activité qui existait jusqu’en 2010. Les conditions d’accès et la durée sont différentes.

Qu’est-ce que la retraite progressive ?

Ce dispositif permet de travailler à temps partiel tout en percevant une partie de sa retraite qui correspond à la quotité non travaillée. Il est plus intéressant que le temps partiel car il permet de cumuler à la fois salaire et pension de retraite. Au moment de la liquidation totale de la retraite, celle-ci sera recalculée en fonction de la totalité des droits acquis y compris lors des services à temps partiel. Ce dispositif peut être intéressant pour diminuer ou supprimer la décote à la retraite tout en réduisant son activité à la fin de sa carrière.

Quelles sont les conditions d’âge pour demander une retraite progressive ?

 Il faut être à 2 ans de l’âge d’ouverture des droits et justifier de 150 trimestres de durée d’assurance, tout régimes confondus, soit 37,5 années d’affiliation quelle que soit la quotité d’exercice.

Année de naissanceÂge d’ouverture des droits
à la retraite
Âge d’ouverture de droit à
la retraite progressive
Jusqu’au 31 août 1961 inclus62 ans60 ans
Entre le 1er septembre 1961 et
le 31 décembre 1961
62 ans et 3 mois60 ans et 3 mois
196262 ans et 6 mois60 ans et 6 mois
196362 ans et 9 mois60 ans et 9 mois
196463 ans61 ans
196563 ans et 3 mois61 ans et 3 mois
196663 ans et 6 mois61 ans et 6 mois
196763 ans et 9 mois61 ans et 9 mois
196864 ans62 ans

Quand faire la demande de retraite progressive ? Est-ce possible dès le 1er septembre 2023 ?

La retraite progressive nécessite au préalable l’acceptation de la demande de temps partiel. Il faut donc effectuer la demande au moins 6 mois avant la date d’effet.

Si vous êtes à temps partiel vous pouvez demander à en bénéficier rétroactivement dès le 1er septembre 2023 si vous déposez votre demande avant le 31 décembre 2023.

Si je suis à temps partiel ou incomplet, dois-je quand même faire une demande spécifique pour la retraite progressive ?

Non. A partir du moment où vous êtes à temps partiel ou incomplet, il est inutile de recueillir au préalable l’autorisation de l’employeur puisque vous exercez déjà à temps partiel (ou incomplet). Il suffit de demander sa retraite progressive.

Si j’ai dépassé l’âge d’ouverture des droits, puis-je demander une retraite progressive ?

Tout fonctionnaire peut demander à bénéficier de la retraite progressive à partir du moment où il remplit les conditions. Il peut même en bénéficier s’il a dépassé la limite d’âge en application des dispositifs de prolongation d’activité ou de maintien en fonctions.

Quelle quotité de temps partiel sont possibles ?

Vous pouvez demander toute quotité comprise entre 50 et 90%.

Comment est calculée la retraite progressive ?

Si un fonctionnaire demande à travailler à 70%, il percevra cette fraction de son salaire auquel sera ajouté 30% du montant de sa retraite calculée à la date d’effet. S’il peut prétendre à 75% de retraite, il percevra donc 70% de son salaire et 22,5% (75% de 30%) au titre de la retraite soit 92,25% de son salaire en travaillant à 70%. Si par contre sa retraite est de 50% de son salaire, le cumul ne sera que de 85% (70% + 30% de 50%).

Comment sera calculée la retraite définitive ?

Lors de la liquidation, sera ajoutée à la durée de services accumulée à la date de la retraite progressive  celle effectuée à temps partiel. C’est ce total qui servira de base pour le calcul du montant de la pension. Quant à la durée d’assurance, à celle constatée à la date de la retraite progressive sera intégralement ajoutée à celle passée en retraite progressive. C’est ce total qui servira à apprécier la décote ou une éventuelle surcote. L’indice qui servira à déterminer le montant de la pension sera celui détenu au cours des 6 derniers mois d’activité (donc en retraite progressive).

Puis-je cumuler avec une autre activité en retraite progressive ?

Tout cumul avec une activité accessoire est interdit lorsqu’un fonctionnaire bénéficie de la retraite progressive.

Si je me rends compte que le montant est insuffisant, puis-je reprendre à temps plein ?

Le retour à temps plein est possible à la demande du fonctionnaire ou à la fin de la période de temps partiel. Mais le retour à temps plein interdit au fonctionnaire de pouvoir bénéficier de nouveau de la retraite progressive.

Pour aller plus loin :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *